fbpx

Comment gérer son stress avant et pendant un traitement dentaire ?

1. Comment se préparer avant un traitement dentaire avec des exercices de relaxation et de respiration, comme par exemple :

Cette technique de respiration est rapide et efficace. Elle permet de faire baisser la tension, l’émotion, le stress et apaise le système neuro végétatif.

  • Pour commencer, inspirer en gonflant le ventre.
  • Puis expirer lentement par la bouche comme si le souffle passait à travers une paille. Plus longue est l’expiration, meilleure est la détente.
  • Dans un deuxième temps, porter son attention sur trois points suivants :
    • Le menton (pour détendre l’ensemble du visage)
    • Les épaules (pour relâcher la nuque, les bras, le tronc et le dos)
    • L’abdomen (pour favoriser le relâchement du ventre, du bassin et des membres inférieurs).
  • Dans un troisième temps, inspirer lentement, puis sur une expiration ” allongée à la manière d’une paille “, relâcher le menton, les épaules, l’abdomen.

Essayer de prendre conscience de la détente qui gagne chacune de ces zones.

2. Comment se détendre pendant le traitement

  • Écouter votre musique qui vous détende :

Avant de vous installer, demandez à votre dentiste si vous pouvez écouter de la musique avec un casque ou des écouteurs. Au préalable, vous aurez sélectionné des musiques que vous appréciez. Un bon moyen de ne pas entendre les bruits désagréables pendant un détartrage par exemple…

  • Utiliser une balle anti-stress

C’est tout bête, mais ça fonctionne ! Rendez-vous chez le dentiste avec une balle anti-stress que vous garderez dans votre main le temps de la consultation pour évacuer le stress que vous avez en vous. Allez-y défoulez-vous dessus !

  • S’impliquer dans la consultation

Vous pouvez demander à votre dentiste de vous expliquer ce qu’il est en train de faire, pour dédramatiser et éviter ainsi de vous « faire des films » toute seule. En plus, il pourra vous rassurer au fur et à mesure, en vous disant qu’il ne fait qu’observer vos dents ou que dans 1 minute après la petite anesthésie locale vous ne sentirez plus rien…

  • Possibilité de sédation consciente

Il s’agit de l’ingestion par voie orale d’une combinaison de médicaments qui vous seront donnés dans nos murs, une heure avant votre intervention. Après avoir avalé ces comprimés, vos appréhensions et vos peurs commencent à se lever, vous commencez à somnoler.